• La ponctuation

    Cours réalisé par Zoubir YAHIAOUI

    La ponctuation

    La ponctuation

      

    La ponctuation est l'ensemble des signes graphiques qu'utilise l'écrit pour délimiter les différents groupes dans un énoncé. C'est l'oral utilise l'intonation, l'écrit qui est privé de cette faculté, le remplace par la ponctuation.

    Les différents signes de ponctuation :

    Les signes de ponctuation forte :

    Le point (.) : Il s'emploie à la fin d'une phrase déclarative et impérative pour marquer une grande pause. Ex. : Nacim mange une pomme.

    Le point d'interrogation ( ?) : il s'emploie à la fin d'une phrase interrogative directe pour exprimer l'interrogation. Ex. : Veux-tu manger ?

    Le point d'exclamations ( !) : Il s'emploie à la fin d'une phrase exclamative pour marquer l'exclamation et devant certaines interjections. Ex. : Quelle belle fille ! Hélas !

    Les points de suspension (...) : Ils marquent une énumération incomplète. Ex. : j'ai acheté des pommes, des oranges...

    Ils marquent une interruption de la parole par quelqu'un. Ex. : C'est moi qui...

    Ils marquent une hésitation. Ex. : C'est monsieur Belhani qui est...l'assassin

    NB. Les points de suspension accompagné de « etc. » est considéré comme un pléonasme.

    Les autres signes de ponctuation :

    Ce genre de signes de ponctuation s'utilise à l'intérieur d'un énoncé.

    Les points virgule (;) : On utilise le point virgule pour relier deux propositions qui ont un lien logique : Ex. : J'allume le radiateur ; il fait froid (cause).

    Il a commis une faute ; il sera puni (conséquence)

    Les deux points (:) : ce signe indique le début d'une énumération. Ex. : Il existe quatre points cardinaux : nord, sud, est, ouest.

    Ce signe est utilise aussi au début d'une citation accompagnée par les guillemets. De Gaulle a dit : « La vieillesse est un naufrage ».

    Le tiret (-) : ce signe indique le début d'un dialogue. Ex. :

    - Bonjour, dit l'élève

    - Bonjour, répond le maître

    Il sert aussi pour isoler une explication ou information supplémentaire ou que l'on veut mettre en valeur. Ex. : Paris- capitale de la France- est beau.

    Les guillemets (« ») : Ce genre de signe sert à encadrer un mot que l'on veut mettre en valeur et parfois à encadrer un dialogue. Ex. : L'extraordinaire « enseignant » est venu.

    Pour encadrer la citation de quelqu'un : « La vieillesse est un naufrage ».

    Les parenthèses () : Ce genre de signe s'emploie pour isoler une remarque ou une explication secondaire. Ex. : Paris (capitale de la France) est beau.

    Les crochets [ ] : comme les parenthèses les crochets servent à isoler une information secondaire. Ex. : Paris [capitale de la France] est beau.

    L'astérisque (*) : dans les ouvres de grammaire indique une phrase asyntaxique.

    Ex. : *je respecte et j'obéis à mes parents.

    On l'utilise aussi pour garder la discrétion. Les élections de 199* sont truquées.

    La virgule (,) : elle s'emploie pour isoler un groupe de mot à l'intérieur d'une phrase

    - Après une énumération : j'ai acheté des, pommes, des oranges et des cerises.

    - Après un complément mis en relief et placé à la tête de la phrase : A 7 heures, je me lève chaque jour.

    - Après un mot en apostrophe. Pierre, vient.

    - Après et avant un mot mis en apposition : Paris, capitale de la France, est beau.

    - Après ou avant une préposition relative explicative. Mon frère, qui est fatigué, dort.

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :