• Les registres de la langue

    Les registres de la langue

    Les registres de la langue

    Les registres de la langue

     La langue comporte plusieurs registres de langue. On ne parle pas de la même façon avec un ami ou avec son supérieur hiérarchique. La même personne modifie le registre de la langue selon le niveau intellectuel ou social de son interlocuteur.

    Comment reconnaît-on les différents registres de la langue ?

    Grâce à la phonétique :

    La prononciation n'est pas la même si nous sommes dans un registre soutenu ou familier.

    Ex. : T'as d'beaux ch'veux ! (registre familier)

    Tu as de beaux cheveux ! (registre courant)

    Grâce au vocabulaire employé :

    Convive (registre soutenu)

    Invité (registre familier)

    La plus part des dictionnaires signalent le registre auquel appartient le mot

    Grâce à la syntaxe :

    Parfois la construction et l'ordre des mots varient d'un registre à un autre :

    Je l'vois pas ce mec. (Négation incomplète)

    Je ne vois plus cet homme. (Registre courant).

    Les principaux registres de la langue :

    Le registre familier : c'est le registre employé avec des amis, dans la famille ou dans des situations de communication sans contraintes. Il se caractérise par l'emploie des mots qui appartenaient au registre familier. La syntaxe, l'orthographe et la phonétique ne sont pas respectées. Ex. : il m' faut des frics pour ach'té une bagnole.

    Le registre courant : est le registre employé généralement dans les écoles et les médias ou dans une situation de communication contraignante. La syntaxe, la phonétique et l'orthographe sont respectés, cependant en emploie un vocabulaire accessible à tout le monde. Ex. : le lion est un animal sauvage qui vit dans les savanes.

    Le registre soutenu : est le registre employé dans des situations de communication contraignantes (discours d'un président, sermon, soutenance d'un mémoire). Ce registre exige des efforts tant sur le plan du vocabulaire (emploie des mots rares et recherchés) que sur le plan syntaxique (emploie de l'imparfait du subjonctif). A l'oral il requiert une prononciation parfaite. Ex. : il fallait qu'il soignât son écriture diégétique.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :